Les choix de l'amoureux de Zabe Quinez

 


Le roman Les choix de l'amoureux m'a interpellé immédiatement à la lecture de son résumé : espionnage, strass et plumes, danses brésiliennes, secrets et lames de tarot. Il avait tout pour me plaire et je n'ai pas été déçue. C'est un roman plaisant et prenant, où péripéties se conjuguent au rythme des relations familiales, amicales, amoureuses et sensuelles et de la bonne bouffe aussi (donnée essentielle au bon fonctionnement de tous et de l'intrigue ^^).

Le roman s'articule autour des cartes de tarots, chapitre après chapitre. Jo personnage principal pratique la taromancie au quotidien avec brio et poésie, les laissant le guider au fil de ses aventures.

Si Jo est au centre du récit, il n'est pas l'enjeu de l'intrigue. Il œuvre pour les autres par générosité et un peu aussi par habitude. Ancien espion, il va se démener pour sauver Michael, son jeune ami et apprenti, d'une situation inquiétante voire dangereuse, quand celui tombe amoureux d'une belle danseuse Brésilienne.

La troupe de danseurs dont elle fait partie n'est pas que strass et paillettes et cache bien des trafics, dans lesquels Michael et ses proches pourraient se retrouver piégés.

Jo ancien espion, reprend bénévolement du service pour dépêtrer son ami des ennuis. Aider une belle Brésilienne aussi sensuelle que manipulatrice pourrait bien être un bonus non négligeable.

Dans son entreprise d'offrir un bonheur bien mérité à ses amis, il est aidé de ses tantes Anna et Rosalind. Ce sont les pros des potins de quartier, des bons petits plats et elles apportent une chaleur familiale et maternelle dans le récit.

Michael, bogosse attitré de l'histoire, représente quant à lui la touche d'innocence et de naïveté. Une brise de fraicheur...

Jo aime ses moments solo autant qu'il aime la compagnie de ses amis. Animé par ses habitudes de baroudeur, mais muni d'une maturité prudente et pargmatique, il mène l'enquête, parallèlement à son nouveau métier, le commerce d'épices. Il reprend donc ses vieilles habitudes, les conciliant tant bien que mal avec son nouveau quotidien.

Le roman est immersif et nous mène aux côtés de Jo, dans ses aventures, tout en préservant à ses côtés un quotidien confortable, un lien familial fort, une multitude de commérages et petits secrets partagés autour d'un bon plat. Le cosy côtoie les aspects plus sordides d'une mafia Brésilienne profitant de la misère et des espoirs de la troupe de danse. Et les ingrédients fonctionnent bien.

J'ai apprécié chacun des aspects de ce récit, le rythme et l'écriture fluides. Ce fut une lecture fort agréable que je vous recommande sans hésiter.

Je remercie Zabe Quines pour cette belle découverte !




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La chasse est ouverte d'Eve.C.Mercé

Comme dans le film ! de Serge Meynard (éditions Baudelaire)